La Flore

A la multiplicité des paysages correspond une végétation remarquablement diversifiée, bien sûr représentative du milieu méditerranéen, mais qui répond aussi aux spécificités climatiques et géologiques propres à l’Estérel. Chêneraies et pinèdes se partagent la vedette, tandis que le mimosa reste sous haute surveillance du fait de sa prolifération.

L’arbre dominant est le pin maritime, plus abondant que le chêne-liège ou sûrier.

Le chêne liège (Quercus suber)
Arbre symbole de l’identité méditerranéenne. Il est enveloppé d’une écorce brune crevassée claire pouvant atteindre jusqu’à 25 cm d’épaisseur. Récoltée en été, son usage est multiple : bouchon, isolant thermique dans les fusées ou navettes spatiales, talons, semelle de chaussures…

Les pinèdes :
Pin maritime donc, mais aussi pin d’Alep vers le rivage, pin parasol ou pin pignon davantage vers l’intérieur, cèdre du Liban se répartissent sur le massif. Sans oublier les cyprès verts ou de l’Arizona présents dans l’arboretum du Plan-Pinet, au lieu-dit Pinatelette.

Qui dit pinède dit bruyères de toutes sortes, notamment la callune, mais aussi le genêt poilu, l’argélas provençal et le filaire. L’ arbousier n’est pas en reste dans ces pinèdes, de même que le myrte, fleur d’amour au parfum subtil. Plus de cinquante espèces de mimosa se sont aussi propagées dans ces futaies.

L’arbousier (Arbustus unédo)
Cet arbre unique, au bois extrêmement dur, possède la particularité d’avoir ses fleurs et ses fruits matures en même temps (octobre/novembre). Les fruits appelés « arbouses », sont utilisés en confiture ou liqueur.

Les chênaies :
les chênes-liège forment les suberaies (ou suvières) sous différentes formations : bois à myrte et lentisque ou bien à genêt et cytise. Ailleurs, ils sont associés au chêne pubescent ou blanc, ou parfois au cormier. Le chêne vert ou yeuse, lui, reste davantage en retrait. Une particularité de l’Esterel : le chêne sessile ou rouvre. Dans les sous-bois on retrouve le houx fragon , le kaléno, l’ épineux églantier ou la garance voyageuse, sans oublier le genévrier. Sont également présents : le châtaignier, les oliviers sauvages, les sorbiers et pistachiers, l’arbre de Judée ou le merisier. Des essences exotiques ont aussi été introduites dans le massif (notamment à l’arrivée de Harkis en 1962) : le robinier, l’ eucalyptus bleuâtre, des arbres fruitiers, des végétaux exotiques, des bambous et des mousses.

OFFICE DE TOURISME

Ouvert

Hiver


Du 1er septembre au 30 juin

Du lundi au samedi, de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30
Les dimanches et jours fériés : horaires adaptés en fonction des saisons


ÉTÉ


Du 1er juillet au 31 août

Du lundi au samedi : 9h-19h non stop
Dimanche : 9h30-12h30 | 14h30-18h30

99 Quai Albert 1er
83700 Saint-Raphaël
  • +33(0)4 94 19 52 52
  • information@saint-raphael.com

    ESTEREL CÔTE D'AZUR

    Réserver en direct votre hébergement, séjour, loisir, week-end thématique...

    + info